Au coeur de l'impunité 7 février 1986 : rejet de la dictature Exposition virtuelle Bibliothèque Soumettre un document

Juillet 1964 : massacre dans le Sud'Est

 

Suite à l'invasion des Camoquins dans le Sud-Est, le 28 juin 1964, François Duvalier organisa la traque du groupe des frères Baptiste. Sur les pas des Camoquins, militaires et macoutes ravagèrent diverses communautés  pour avoir collaboré avec les envahisseurs ou simplement afin de dissuader tout éventuel appui des poppulations locales aux résistants.

Les traces des massacres perpétrés dans le Sud-Est entre juillet et septembre 1964 (dits massacre de Thiotte), très peu présentes dans les ouvrages consacrés au régime des Duvalier, se lisent sous la plume de Gérard Pierre-Charles en 2000 dans Haïti Jamais Plus ! Les violations de droits de l’homme à l’époque des Duvalier (Éditions du Cresfed, Port-au-Prince).

Elles sont ainsi résumées par Jean-Philippe Belleau («Liste chronologique des massacres commis en Haïti au XXe siècle». Encyclopédie en ligne des violences de masse, 2009) :

 

1964, juillet-septembre : À la suite d’une infiltration, le [28] juin 1964, dans la région du Sud-Est, d’une guérilla anti-duvaliériste basée en République Dominicaine, les macoutes et l’armée déclenchent une vaste opération de répression et exécutent environ 600 personnes dans les localités de Mapou, Thiotte, Grand-Gosier et Belle-Anse.

L’une de ces tueries est passée dans la mémoire populaire comme le «massacre des paysans de Thiotte». Les macoutes exécutent hommes, femmes, enfants, nouveaux-nés et vieillards soupçonnées d’avoir aidé les rebelles ou de ne pas leur avoir résisté. Plusieurs familles comptant plusieurs dizaines de membres sont entièrement exterminées. Un enfant de l’une d’entre elles, âgé de neuf ans, réussit à s’échapper mais est plus tard arrêté puis conduit au Palais National où il aurait été mis à mort par François Duvalier lui-même.



En 2003, Claude A. Rosier dans Le Triangle de la Mort-Journal d’un prisonnier politique haïtien 1966-1977, (Imprimerie Henri Deschamps, août 2003) fournit la liste suivante de 144 victimes -dont des familles entières, 25 membres de la famile Madoumbé et 19 membres de la famille Fandal-, massacrées à Belle-Anse, Thiotte et Mapou, entre juillet et septembre 1964.
 

Liste des victimes dans le Sud'Est (juillet-septembre 1964) / source : Claude A. Rosier, 2003

  1. Spréléus ALEXIS
  2. Lautone ALRA
  3. Ti Cocote AZOR
  4. Tifany BAPTISTE
  5. Lande BARTHELEMY
  6. Mickel BATHÈLEMY
  7. Sylvio BATHELEMY
  8. Exumiste BAZIL
  9. Mme Bolieu BENOIT
  10. Elie BONNET
  11. Personne BOYER
  12. Jonas CAFÉ
  13. Oscar CAFÉ
  14. Ti Sourite CAFÉ
  15. Moise CARRIERE
  16. Charistin CHARLES
  17. Dépi CHARLES
  18. Mme Charistin CHARLES
  19. Cirano
  20. Resimonse CLORIS
  21. Bernard DAVID
  22. Fils de Bernard DAVID (12ans)
  23. Estima DAVILMA
  24. Mme Emanius DE RUISSEAUX
  25. Décarélus DESTINÉ
  26. Marisainte DESTINÉ
  27. Tila DESTINÉ
  28. Aristhène DOR
  29. Juliémise DOR
  30. Mme Aristhène DOR
  31. Tilamy DOR
  32. Matès DRAGON
  33. Malé DRESIER
  34. Mme ESTIMÉ
  35. Adrien FANDAL(25ans)
  36. Ailière FANDAL
  37. Bernardin FANDAL
  38. Bodelaire FANDAL
  39. Edlick FANDAL
  40. Edmond FANDAL
  41. Edouard FANDAL
  42. Emile FANDAL
  43. Emmanuel FANDAL
  44. Franck FANDAL
  45. Jacques FANDAL
  46. Jean FANDAL
  47. Louis FANDAL
  48. Nemours FANDAL
  1. Preston FANDAL
  2. Rock FANDAL(9ans)
  3. Tenier FANDAL
  4. Thèse FANDAL
  5. Wildler FANDAL
  6. Wilfrid FANDAL
  7. Diderot FRANCOIS
  8. Farilien FRANCOIS
  9. Pression FRANCOIS
  10. Alexis FORTUNE
  11. Brutal GASPARD
  12. Marie GASPARD
  13. Emane HENRY
  14. Orène JEAN
  15. Rosena JEAN
  16. Anite JEAN-BAPTISTE
  17. Déléma JEAN-BAPTISTE
  18. Disène JEAN-BAPTISTE
  19. Edmond JEAN-BAPTISTE
  20. Evoyel JEAN-BAPTISTE
  21. Mme St Luc JEAN-BAPTISTE
  22. St Luc JEAN-BAPTISTE
  23. Oscar JEAN-BAPTISTE
  24. Alétide JEAN-PIERRE
  25. Fabien JEAN-PIERRE
  26. St Luc JEAN-PIERRE
  27. Siphète JEAN-TOUSSAINT
  28. Emalia JOHN
  29. Magali JOHN
  30. Baptiste JOSEPH
  31. Elder LIAUTAUD
  32. Balthazar LOUIS
  33. Maria LOUIS
  34. Andrézie MADOUMBÉ
  35. Asène MADOUMBÉ
  36. Augustil MADOUMBÉ
  37. Bisson MADOUMBÉ
  38. Desilus MADOUMBÉ
  39. Dieudieu MADOUMBÉ
  40. Dieulissaint MADOUMBÉ
  41. Dile MADOUMBÉ
  42. Enock MADOUMBÉ
  43. Evner MADOUMBÉ
  44. Evois MADOUMBÉ
  45. Exis MADOUMBÉ
  46. Experience MADOUMBÉ
  47. Julibar MADOUMBÉ
  48. Léone MADOUMBÉ
  1. Léréma MADOUMBÉ
  2. Louissaint MADOUMBÉ
  3. Méprina MADOUMBÉ
  4. Mme Louis MADOUMBÉ
  5. Moise MADOUMBÉ
  6. Pierricin MADOUMBÉ
  7. Rebesson MADOUMBÉ
  8. Roleman MADOUMBÉ
  9. Solon MADOUMBÉ
  10. Tilousite MADOUMBÉ
  11. Yeye MADOUMBÉ
  12. Chanté MATHIEU
  13. Eclésiaste MATHIEU
  14. Evena MATHIEU
  15. Mme Jean-Baptiste MEDE
  16. Yves MESAC
  17. Exena NOLENT
  18. Édouard NORLANT
  19. Mathurin ORALIUS
  20. Anilas PHILIPPE
  21. Alientes PIERRE
  22. Clairsénou PIERRE
  23. Ismaël PIERRE
  24. Meresse PIERRE
  25. Nestor PIERRE
  26. Regine PIERRE
  27. Rémy PIERRE
  28. Rose PIERRE
  29. Polinaire
  30. Pradel
  31. Déline PYRAME
  32. Totonne ROY
  33. Aramus SAINT-LOUIS
  34. Lombrit SAINT-LOUIS
  35. Messène SAINT-LOUIS
  36. Odissaint SAINT-LOUIS
  37. St Juste SAINT-LOUIS
  38. Timission SAINT-LOUIS
  39. Bourra SAINTIMER
  40. Matha SAINTUMA
  41. Charité SAINT-VICTOR
  42. Yléis SANNON
  43. Noèl SANON
  44. Philemond SANON
  45. Selaine SANON
  46. Masdoumbé SILENCIEUX
  47. Carrefour TIMOTHÉ
  48. Amonais TOUSSAINT

 

Les documents secrets émanant de l’Armée d’Haïti apportent beaucoup de détails sur l'invasion des Camoquins et les massacres perpétrés dans le Sud-Est. Sur cette page la lettre du préfet de Belle-Anse, Édgard Jameau,  à Papa Doc le 9 juillet 1964, dans laquelle il confirma l’exécution des résidents de Thiotte et Mapou, particulièrement la famille Fandal.

 

 

Le type et les langues publiés Titre et Description date de création actes
Text_icon

Confirmation d'exécution à Thiotte et à Mapou par le préfet de Belle-Anse

Dans une lettre datée du 9 juillet 1964, Édgard Jameau, le préfet de Belle-Anse, confirma à François Duvalier l'exécution des résidents de la commune de Thiotte et de la section rurale de Mapou, parmi lesquels 10 membres de la famille Fandal clairement identifiés. Le capitaine Borges, le même qui allait se distinguer par sa barbarie lors des Vêpres jérémiennes en août 1964, fut en charge du "nettoyage" a coups de canon.

établi Jun 28, 2015

Montrer
Text_icon

Compte-rendu du capitaine Regala au Palais national

Le capitaine Williams Regala part à la chasse des Camoquins et envoie un compte-rendu au Palais national. Il annonce le «nettoyage» des zones Morne Manigrette et Trou-Dimanche. 8 juillet 1964.

établi Jun 27, 2015

Montrer
Text_icon

Le capitaine Borges désigné chef des opérations contre les Camoquins

Choix du capitaine José Borges pour commander les opérations contre les Camoquins dans le Sud-Est. Un mois plus tard, dans la Grande-Anse, le capitaine Borges allait se démarquer par sa cruauté lors des Vêpres de Jérémie en août 1964. Message du 2 juillet 1964, sur ordre de François Duvalier.

établi Jul 02, 2015

Montrer